" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

12 mai 2011

Les effets psychologiques de la guerre secrète américano-israélienne en Iran

iranLes opérations clandestines lancées par les Etats-Unis sont un secret de Polichinelle. Elles sont pourtant peu médiatisées et donnent lieu à peu de fuites. On écoutera avec d'autant plus d'attention le programme de la National Public Radio (NPR), la principale radio publique états-unienne, qui vient de consacrer une série de trois émissions à cette guerre de l'ombre.

Depuis des années, Washington poursuit un objectif : empêcher le développement du programme nucléaire iranien. Pour cela, le Département d'Etat à usé de sanctions économiques, de pressions diplomatiques, de menaces militaires, de manoeuvres de désinformation. En vain. Les Etats-Unis sont alors passés à la vitesse supérieure : attaques informatiques, incitations des scientifiques iraniens à la défection, assassinats...  

Un ancien officier de la CIA devenu analyste au sein de la Brookings Institution, Bruce Riedel, confirme ces opérations clandestines (covert actions) : "il ne fait guère de doute qu'une guerre secrète est en cours en Iran et qu'elle est menée par deux acteurs : les Etats-Unis et Israël". Bruce Riedel fait bien évidemment allusion à la fameuse attaque informatique Stuxnet de 2009 "apparemment conçue en Israël avec l'aide de la CIA". 

Des actions de sabotage ont également été menées contre les centrifugeuses des sites nucléaires iraniens. Selon les renseignements recueillis sur place, ces actes auraient entravé et retardé le programme nucléaire iranien sans toutefois être en mesure de le défaire.

Si l'objectif américano-israélien de destruction de l'arsenal iranien n'a pas été atteint, il n'en présente pas moins un avantage psychologique selon Bruce Riedel : "au fil du temps, la paranoïa et la peur ont fini par s'imiscer parmi les responsables iraniens. Désormais, à chaque fois qu'ils procèdent à l'acquisition d'une pièce destinée au programme nucléaire, ils craignent qu'elle ne soit piégée et détruise leur programme".

 

Source :

 

Sur le même thème :

 


Commentaires

    On les attend, les invincibles Israéliens. Tsahal, la légende de l'armée de sable qui n'a pour l'instant fait ses preuves que face à des armées arabes en guenille juste sorties, bien souvent, de l'occupation coloniale (ou du protectorat), en étant de son côté sponsorisée par les US et l'Europe décadente.Le problème, c'est qu'en cas de guerre RÉELLE, ils risquent de dérouiller autrement que leur délire paranoïaque et mégalomane ne peut le prévoir et leur faire voir. Il suffit de se rappeler l'échec cuisant et patent de leur agression militaire contre le Hezbollah au Sud Liban pour se rendre compte qu'ils ne sont pas plus performants qu'avant.Tout ceux qui ont parcouru la Bible, ou encore de vrais livre d'Histoire sur le sujet savent que les Israélites, et leurs descendants les Juifs sont des tanches au niveau militaire. Ils peuvent être fanatique, certes; mais cela ne constitue pas vraiment une vertu martiale.

    Posté par Odin, 04 octobre 2011 à 00:48

Poster un commentaire