" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

11 mai 2011

La population mondiale s'accroît dans les pays pauvres et décline dans les pays riches

demographieAu 1er janvier 2011, la population mondiale était estimée à 6,7 milliards de personnes. Elle pourrait atteindre 10 milliards d'ici 2100. Dès 2050, elle devrait passer le cap des 9,3 milliards. Selon les dernières projections du Bureau de la Population des Nations-Unies, la majeure partie de cette croissance devrait être enregistrée dans des "pays à forte fertilité" situés pour la plupart en Afrique, en Asie, en Océanie et en Amérique latine.

A ce jour, 42 % de la population mondiale vit au sein de pays à faible fertilité (Canada, Europe de l'Ouest, Russie, Chine, Australie) contre 40 % qui vit dans des pays à moyenne fertilité (Argentine, Etats-Unis, Algérie, Inde) et 18 % dans des pays à forte fertilité. D'ici 2100, ces taux devraient s'inverser : la population vivant dans les pays à forte fertilité devrait plus que tripler et passer de 1,2 milliard à 4,2 milliards de personnes ! Dans le même temps, la population vivant dans des pays à faible fertilité déclinera d'environ 20 % et passera de 2,9 à 2,4 milliards d'habitants.

En revanche, les trois groupes de population considérés (fertilité basse, moyenne, et forte) connaitront tous une augmentation de l'espérance de vie. En particulier, les pays à forte fertilité qui sont aussi les plus  touchés par le SIDA, verront leur espérance de vie moyenne passer de 56 ans aujourd'hui à 69 ans vers 2050 puis 77 ans à l'horizon 2100. Les pays à faible fertilité, qui jouissent déjà d'une espérance de vie élevée (74 ans), passeront à 80 ans en 2050 puis 86 ans en 2100.

Tous pays confondus, l'espérance de vie moyenne connaîtra un bond très important en passant de 68 ans en 2010 à 81 ans en 2100.

 

Source :

 

Sur le même thème :


Posté par altiplano à 16:05 - Démographie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire