" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

25 avril 2012

Israël révise sa bataille pour les coeurs et les esprits

il paLa scène s'est déroulée le 14 avril dernier en Israël sur la route 90 qui longe la frontière jordanienne : un lieutenant-colonel de l'armée israélienne, portant une kippa, frappe un manifestant danois pro-palestinien d'un violent coup de crosse. La vidéo a bien évidemment fait le tour du web et terni l'image d'Israël. Une image déjà passablement dégradée à l'échelle internationale.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement israélien est confronté aux conséquences d'un agissement violent de son armée. Cette fois-ci, le comportement de l'officier a été rapidement condamné par le Bureau du Premier ministre qui a déclaré que "de telles actions n'avaient pas leur place au sein de l'armée israélienne".

Ce communiqué a décontenancé les plus fervents partisans de l'Etat hébreu mais il correspond à une nouvelle politique de communication selon l'universitaire Natalie Menaged : "Israël a compris que la bataille pour les coeurs et les esprits est aussi importante que le combat physique pour la paix et la sécurité. Ce genre de bataille se gagne dans les heures qui suivent l'évènement ; le gagnant et le perdants sont souvent désignés dans un délai très court".

L'universitaire poursuit : "certains ont critiqué le gouvernement pour sa condamnation de l'officier de Tsahal mais cela traduit un changement audacieux dans la gestion des relations publiques israéliennes qui, espérons-le, aura un effet positif pour Israël".

Dans le même esprit, le porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahou a adressé une lettre aux "activistes" qui viennent en Israël et dans la bande de Gaza apporter leur soutien aux Palestiniens : "Nous apprécions que vous ayez choisi Israël comme objet de vos préoccupations humanitaires. Vous auriez pu également vous intéresser au régime syrien dont la répression contre son propre peuple a déjà coûté la vie à des milliers de personnes. Vous auriez pu aussi vous intéresser aux opposants iraniens et au régime brutal de Téhéran qui soutient le terrorisme dans le monde entier (...) Au lieu de cela, vous avez choisi de protester contre Israël, la seule démocratie du Proche-Orient où les femmes sont respectées, où une presse libre a le droit de critiquer le gouvernement et où la liberté religieuse est assurée pour toutes les minorités".


Source :


Sur le même thème :

 

Posté par altiplano à 17:14 - Stratégies d'influence - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    respect

    "où les femmes sont respectées" ? Ils ont une conception du respect déformée semble-t-il. Ma gamine, à 19 ans a été traumatisée par un tripotage de seins à son arrivée à l'aéroport de Tel Aviv où elle pensait passer des vacances normales après son bac. Je suis la mère et peux en éffet confirmer leur conception du respect des femmes. on a beau être pararo de la sécurité, ily a des limites qu'ils ne connaissent pas. Carence d'éducation sans doute, à moins que ce soit une araignée dans le plafond.

    Posté par Brigitte, 01 mai 2012 à 15:45

Poster un commentaire