" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

10 septembre 2008

L'Iran accroît son influence en Amérique latine

Ahmadinejad_MoralesL'Iran n'en finit pas de préoccuper les Etats-Unis. Aux tensions provoquées par la politique nucléaire de Téhéran, s'ajoute la présence grandissante de l'Iran en Amérique latine. Après la visite de Mahmoud Ahmadinejad en Bolivie en 2007 qui avait débouché sur l'annonce d'investissements iraniens à hauteur d'un milliard de dollars d'ici 2013, c'est au tour du président Evo Morales de se rendre en Iran pour consolider les relations entre les deux nations.
Téhéran s'est montré disposé à aider techniquement et financièrement le petit pays andin dans les domaines agricole, géologique et militaire.
Des projets communs dans le secteur pétrolier devraient également être conclus. Lors d'une conférence de presse, les deux présidents ont souligné l'Iran et la Bolivie étaient des "alliés naturels" face à "l'impérialisme".
Dans une analyse très défavorable à l'Iran, le centre de recherche Foro para una democracia segura estime que les raisons de la présence iranienne en Amérique latine s'expliquent avant tout par l'hostilité de Téhéran envers les Etats-Unis, et reposent sur "une vielle maxime : les ennemis de mes ennemis sont mes amis (...) Il est regrettable de constater que certains gouvernements qui se présentent comme les chefs de file du progressisme en Amérique latine - ce qui est le cas du président indigéniste Evo Morales - tombent dans ce piège dialectique".
Au-delà de la Bolivie, l'Iran renforce sa présence en Equateur, au Nicaragua et surtout au Vénézuela avec lequel un partenariat nucléaire a été engagé. Il est vrai que Mahmoud Ahmadinejad et Hugo Chavez se voient en "frères révolutionnaires"...

A lire :


Sur le même thème :



Posté par altiplano à 22:49 - Géopolitique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire