" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

31 mars 2009

Le Canada projette son soft power en Amérique latine

Lors d'un sondage réalisé par la BBC en 2007 dans 27 pays auprès de 28 000 personnes, le Canada s'était octroyé la première place en termes d'opinions favorables. Une image qui fait quelques envieux du côté des pays les moins aimés tels que l'Iran, Israël, la Chine, ou les Etats-Unis (à l'ère Bush)... Loin de s'endormir sur ses lauriers, le Canada poursuit son travail d'influence et n'hésite pas à projeter son soft power jusqu'en Amérique latine. Une note du Centre d'études interaméricaines de l'université de Laval (Québec) souligne... [Lire la suite]

10 mars 2009

Luther King et Mandela à la rescousse de la diplomatie publique américaine

L'élection de Barack Obama restera comme une étude de cas riche d'enseignement en matière de diplomatie publique. Les Etats-Unis sont soudainement passés d'une image très dégradée à celle d'un pays ouvert, capable de se réconcilier avec sa composante afro-américaine et finalement renouer avec son meilleur produit d'exportation : the american dream. Pour autant, ce renversement d'image est-il appelé à durer ? Une note publiée par la Rand Corporation, centre de réflexion proche du Pentagone, s'interroge : " l'Amérique a un problème... [Lire la suite]
02 mars 2009

Une opération d'influence de Washington en temps réel

Il est toujours intéressant d'assister à une opération d'influence en temps réel. Le journal Libération héberge depuis quelques jours un blog (American Trip) animé par Ali Khismoun un cadre territorial de la région lyonnaise invité par le Département d'Etat dans le cadre du célèbre programme International Visitor Leadership (IVL). Créé en 1948, le programme IVL accueille chaque année environ 5 000 visiteurs étrangers âgés d'environ trente ans, afin de leur présenter sous un jour favorable les Etats-Unis et leur politique. Le... [Lire la suite]
Posté par altiplano à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 février 2009

Diplomatie culturelle française : de la com' à défaut de budget

Au mois de décembre dernier, le sociologue Dominique Wolton dénonçait l'affaissement de la diplomatie culturelle française et recommandait au Quai d'Orsay de "mener une grande politique offensive. Non plus en termes de puissance, mais d'influence, et cette dernière réside dans sa capacité à agir sur la culture, l'art, la science et la communication." Un conseil resté lettre morte puisque selon Le Monde les budgets alloués au rayonnement de la France baissent de 13 % et ceux dédiés à la solidarité avec les pays pauvres... [Lire la suite]
16 février 2009

La diplomatie publique, ça s'apprend

Il n'est pas donné à tout le monde de savoir s'adresser aux opinions publiques internationales. Surtout lorsqu'il s'agit de défendre une politique jugée défavorablement aux quatre coins de la planète ; on pense bien sûr à l'Iran, à la Russie, à Israël, à la Chine dont l'image est singulièrement dégradée. On pourrait ajouter la Corée du Nord, les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite, la Biélorussie... (liste non exhaustive). Autant de nations confrontées à de sérieux dommages en termes de réputation et de gestion médiatique.Aux diplomates de... [Lire la suite]
11 février 2009

Les insuffisances de l'influence française à Bruxelles

Les observateurs ont pris l'habitude de disserter sur la perte d'influence de la France au sein de l'Union européenne. A ce jour, on ne compte qu'un Français, Jacques Barrot, à la tête d'une commission, et l'élargissement à 27 membres a mécaniquement réduit la visibilité de la France dans le mécano institutionnel européen. Qu'en est-il en réalité ? La Fondation Robert Schuman a invité mardi soir plusieurs praticiens de l'UE  pour faire le point sur l'influence française à Bruxelles et démêler le vrai du faux.Mauvais point,... [Lire la suite]

09 février 2009

Le smart power, slogan du Département d'Etat à l'ère Clinton

Le premier voyage à l'étranger du vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, est à marquer d'une pierre blanche : "Nous allons pratiquer le dialogue. Nous allons écouter. Nous allons consulter. L’Amérique a besoin du reste du monde tout comme, je crois, le reste du monde a aussi besoin de l’Amérique". Cette mise au point, faite lors de la 45ème Conférence annuelle sur la sécurité qui s'est tenue à Munich, tranche radicalement avec le ton de l'administration états-unienne précédente. Surtout, elle s'inscrit dans la logique... [Lire la suite]
Posté par altiplano à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 janvier 2009

L'expertise internationale, outil de puissance et d'influence

Au mois de juin dernier, le professeur Nicolas Tenzer présentait un rapport consacré à l'expertise internationale comme instrument de puissance et d'influence au service de la France. A l'invitation du cabinet International Focus et d'Objectif Chine, il revient sur les enjeux de l'expertise internationale et expose les inquiétantes faiblesses de la France face à des concurrents autrement avisés...Selon Nicolas Tenzer, le marché de l'expertise internationale devrait s'élever à environ 500 milliards d'euros d'ici cinq ans. L'expertise... [Lire la suite]
22 janvier 2009

Brésil, l'influence par la diplomatie

En quelques années, le Brésil est parvenu à changer son image de pays du football  et de samba pour celle d'un acteur global capable de parler d'égal à égal avec les puissances occidentales. Le site RISAL propose une analyse consacrée à cette mutation qui a vu Brasilia acquérir une stature internationale que l'Europe commence seulement à saisir. Le gain d'influence du Brésil repose sur une diplomatie particulièrement dynamique : "C’est d’abord au sein de l'Organisation mondiale du commerce que le Brésil a fait preuve de... [Lire la suite]
Posté par altiplano à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 janvier 2009

Les diplomates de Tel Aviv face à l'image dégradée d'Israël

En 2007, un sondage réalisé auprès de 28 000 personnes résidant dans 27 pays montrait qu'Israël était le pays dont la réputation était la plus défavorable. L'Etat hébreu, à égalité avec l'Iran, recueillait 56 % d'opinions négatives contre 17 % d'opinions positives. Nul doute qu'après les attaques lancées par l'armée israélienne sur la bande de Gaza, cette réputation risque de se dégrader encore plus. Au point que journalistes et diplomates israéliens réfléchissent à haute voix à la gestion médiatique d'un conflit qui se traduit par... [Lire la suite]