" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

Les Etats-Unis confrontés au défi du soft power chinois sur leur propre sol

confuciusLe chinois est devenu en quelques années la deuxième langue la plus enseignée aux Etats-Unis. La Chine y a implanté 69 instituts Confucius sur les 691 qui ont été déployés à l'échelle mondiale. De quoi donner quelques sueurs froides à Washington qui a décidé de contrôler de plus près la diplomatie culturelle chinoise aux Etats-Unis.

Selon le très officiel Quotidien du Peuple, le Département d'Etat réfléchirait sérieusement à encadrer la création de tout nouvel Institut Confucius aux Etats-Unis et à restreindre l'obtention de visas pour les professeurs de chinois : "si ces intentions devaient être confirmées, cela poserait de sérieux problèmes aux instituts et écoles chinois aux Etats-Unis. Ce qui est évidemment l'objectif des autorités de ce pays".

Alors que Pékin dépense des sommes considérables pour développer son soft power dans le monde, le Quotidien du Peuple se montre particulièrement narquois avec les craintes de Washington : "cette réaction montre que la confiance des Etats-Unis dans leur propre culture n'est pas aussi forte que nous ne le pensions. La promotion de la langue et de la culture chinoises mettent les Américains mal à l'aise. Seuls les pays culturellement faibles réagissent de cette façon"...

Et le foutage de gueule de continuer sur le même ton : "le ministère chinois des Affaires étrangères a évoqué ces questions avec les autorités états-uniennes. De nombreux présidents d'université aux Etats-Unis ont publiquement contesté la décision du gouvernement. Il n'y a aucune raison pour que la Chine se montre aussi anxieuse que les Etats-Unis. Le développement des Instituts Confucius se poursuivra à l'échelle mondiale".


Source :


Sur le même thème :

 

Posté par altiplano à 16:49 - Stratégies d'influence - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire