" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

24 avril 2012

La Corée du Nord ou l'architecture au service de la propagande

corDétruite pendant la guerre de Corée, Pyongyang a été reconstruite selon la volonté de Kim Il Sung (1912-1994) qui souhaitait en faire la vitrine de son régime. Rien n'était trop beau pour la capitale nord-coréenne : larges avenues, palais monumentaux, architecture de type socialiste ou néo-classique, édifices sortifs et culturels vertigineux, espaces verts... A ce jour, Pyongyang constitue l'un des derniers sanctuaires de l'urbanisme socialiste alors que la Chine et la Russie rivalisent de projets architecturaux qui n'ont plus grand chose à voir avec l'esthétique stalinienne ou maoïste.

Un ouvrage publié par les éditions Munoz Moya (Espagne) propose un panorama de l'urbanisme et de l'architecture en Corée du Nord. Les deux auteurs (Roger Mateos Miret, Jelena Prokopljevic) ont recensé les principaux bâtiments de Pyongyang. Leur diagnostic est tranché : l'architecture et l'urbanisme nord-coréens sont au service de la propagande. "Pyongyang est le joyau du régime nord-coréen. Mais cette splendide théatralité architecturale tranche dramatiquement avec les pénuries subies dans les années 1990" affirment les auteurs. Selon eux, l'histoire de l'architecture nord-coréenne vise avant tout un objectif politique, les architectes locaux étant condamnés à proposer des projets "idélogiquement sains".

 

Source :

 

Sur le même thème :

Posté par altiplano à 17:25 - Stratégies d'influence - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire