" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

23 mars 2012

Syrie, infoguerre contre infoguerre

syrLa couverture médiatique de la révolte qui secoue la Syrie depuis plus d'un an est en passe de constituer un intéressant retour d'expérience en matière de guerre de l'information. La presse occidentale n'a de cesse de rappeler que le régime de Bachar al-Assad interdit aux journalistes étrangers d'entrer sur le territoire syrien. Elle attribue également aux forces militaires syriennes la mort de journalistes français alors que les circonstances de ces disparitions demeurent incertaines.

On se souvient également de la rumeur selon laquelle huit nouveaux-nés prématurés et placés en couveuse étaient morts dans un hôpital de Hama en raison d'une coupure d'électricité ordonnée par l'armée syrienne. La chaîne CNN avait diffusé cette "information" sur son site au mois d'août 2011. La rumeur s'était ensuite répandue sur les réseaux sociaux qui s'étaient alors comportés en supplétifs inconscients des forces d'opposition à Bachar al-Assad.

Le régime syrien, quant à lui, n'a rien à envier à ses opposants. Le faux site YouTube créé afin de piéger les activistes syriens et collecter leurs données personnelles a été rondement mené par les sbires numériques du gouvernement.

Autre acte d'infoguerre, l'annonce publiée sur le site de l'agence officielle SANA (Syrian Arab News Agency) des confessions des "terroristes Shukairi et al-Azizi convaincus de crimes et d'opérations destinées à tromper les médias". Selon SANA, Walid Mohammad Shukairi et Yamen Hussain al-Azizi ont reconnu plusieurs crimes le meurtre d'un citoyen syrien : "ils ont également avoué avoir enregistré ces images afin de les diffuser sur al-Jazira et al-Arabiya afin de nuire aux forces de sécurité syriennes".

Walid Mohammad Shukairi se voit également reprocher par l'agence de presse officielle syrienne d'avoir ouvert le feu pendant une cérémonie mortuaire et d'avoir tiré à bour portant dans la tête d'une jeune fille. Objectif : "photographier la scène et fournir les clichés à des chaînes de télévision et en attribuer la responsabilité à l'armée".


Source :


Sur le même thème :

 

Posté par altiplano à 15:44 - Stratégies d'influence - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire