" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

13 février 2012

Le soft power sud coréen dopé par l'expansion de sa culture populaire à l'étranger

coreeAprès la France, le Japon et les Etats-Unis, c'est au tour de la Corée du Sud d'inviter des étrangers sur son sol afin de promouvoir son image dans le monde. Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce a annoncé que les postes diplomatiques sud-coréens organiseront prochainement des jeux consacrés à la culture populaire (hallyu) de la péninsule coréenne.

Selon l'agence Yonhap, "les quiz seront organisés dans les postes diplomatiques entre avril et mai et les vainqueurs seront invités en Corée du Sud pour la grande finale qui aura lieu en juillet ou août". Les médias sud-coréens sont partie prenante de cette opération de diplomatie publique puisque la chaîne KBS a signé un protocole d'accord avec le ministère des Affaires étrangères "afin de globaliser le phénomène hallyu dans le monde entier".

Depuis quelques années, la Corée du Sud multiplie les opérations de soft power à travers le monde tant à destination du grand public que des cibles académiques comme le don, par le président de la République Lee Myung-bak, de plusieurs centaines d'ouvrages à l'université Paris Diderot. Uns stratégie payante puisque selon enquêtes menées sur l'image des nations dans le monde, la Corée du Sud progresse régulièrement dans les différents classements. D'après le célèbre baromètre World Opinion Public/BBC de 2011, le pays du matin clair et frais était situé au 12ème rang sur 24 pays étudiés.

Source :

 

Sur le même thème :

Posté par altiplano à 16:17 - Stratégies d'influence - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire