" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

01 décembre 2011

La redoutable efficacité de l'espionnage à 360° de la STASI

stasiLa STASI jouissait déjà d'une réputation élogieuse pour ses capacités à pénétrer l'appareil d'Etat de l'Allemagne de l'Ouest mais de nouvelles recherches montrent que le service d'espionnage est-allemand était encore mieux informé qu'on ne le craignait. Selon un ouvrage récemment publié, la STASI disposait d'un réseau impressionnant d'agents implantés à l'Ouest : 149 "informateurs actifs" à Bonn l'ancienne capitale ouest-allemande et 542 dans l'ex Berlin Ouest. Au total, les chercheurs estiment que l'Allemagne de l'Est aurait introduit 12 000 collaborateurs sur le territoire de l'Allemagne de l'Ouest.

Le Spiegel précise que le HVA (Hauptverwaltung Aufklärung ou Administration centrale de reconnaissance), la section de contre-espionnage et d'espionnage dirigée par Markus Wolf, "recrutait des espions dans le secteur industriel afin d'otenir des informations technologiques occidentales et était particulièrement bien informée sur les milieux syndicaux, religieux et universitaires". Le pasteur Josef Frindt, aujourd'hui décédé, était l'un des informateurs de la STASI à laquelle il livrait des informations sur les personnalités chrétiennes susceptibles de devenir influentes. Parmi ses cibles figurait un certain Joseph Ratzinger qui deviendra plus tard le Pape Benoit XVI.

Les milieux policiers et militaires ouest-allemands n'échappèrent pas aux redoutables manoeuvres d'espionnage de la STASI. Selon le Spiegel, "les collaborateurs de la STASI enregistraient les conversations téléphoniques de la police alors que d'autres, intégrés au coeurs de l'armée ouest-allemande, espionnaient les systèmes d'armement de la Bundeswehr".   

 

Source :

 

Sur le même thème :

Posté par altiplano à 17:16 - Défense-Renseignement - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire