" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

20 octobre 2011

Coup de filet sur les réseaux d'influence nord-coréens en Corée du Sud

korean airLa société Korean Air figure sans conteste parmi les meilleures compagnies aériennes du monde. Mais elle ne plaisante pas avec la politique, surtout lorsqu'il s'agit des relations inter-coréennes... L'un de ses pilotes vient de l'apprendre à ses dépens. M. Kim -un patronyme extrêmement répandu dans la péninsule-, âgé de 44 ans, est un pilote qui jusqu'ici donnait entière satisfaction à son employeur. Jusqu'au jour où la police sud-coréenne a découvert qu'il postait sur le web des messages de sympathie à l'égard de la Corée du Nord.

Selon le quotidien The Korea Herald, M. Kim aurait diffusé près de 60 messages favorables au régime de Kim Il Sung sur ses pages personnelles ainsi que des vidéos de propagande produites par le régime de Pyongyang. La direction de Korean Air a décidé de l'interdire de vol à la demande de la police qui craignait de le voir détourner un aéronef pour faire défection en Corée du Nord...

Le coup de filet de la police sud-coréenne contre les réseaux d'influence nord-coréens implantés en Corée du Sud a permis d'interpeller une quarantaine d'individus. Pour la police de Séoul, ces activistes seraient membres d'un groupe d'internautes répondant au  nom de "Cyber commandement populaire". Outre le pilote de Korean Air, ce réseau regroupe des individus sensibles : un officier de l'armée sud-coréenne, un avocat et plusieurs agents gouvernementaux...

Ces quatre dernières années, la police sud-coréenne a procédé à l'interpellation de 358 personnes soupçonnées de mener des "activités contre l'Etat" dont 119 pour des actions lancées sur les réseaux numériques.

Source :

 

Sur le même thème :


Posté par altiplano à 16:49 - Stratégies d'influence - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire