" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

18 octobre 2011

Un nouvel ordre médiatique occidental s'installe en Libye

MonteCarloDoualiyaLa conquête du territoire libyen par la coalition franco-britannique se mesure également à l'aune du déploiement des médias français et anglo-saxons dans le pays. Dès le mois d'août, l'ambassade de France en Jordanie annonçait que Monte Carlo Doualiya, la filiale arabophone de Radio France International, s'installait à Benghazi : "La présence de Monte Carlo Doualiya dans la région, rapprochera la station de ses auditeurs et lui permettra de répondre à leurs attentes dans un univers audiovisuel en continuelle croissance, grâce à une grille qui conjugue information et divertissement et privilégie le direct, l'interactivité et les émissions de proximité".

Monte Carlo Doualiya comptait jusqu'ici 22 relais FM dans 11 pays du Proche-Orient. La nouvelle implantation à Benghazi constitue donc le 23ème relais et étend la présence de la radio française à 12 pays. Selon Monte Carlo Doualiya, son audience cumulée est estimée à 7,6 millions d'auditeurs "soit une augmentation de 50 % par rapport aux années précédentes".

Autre média à consolider ses positions dans la région, Radio Sawa a commencé à émettre ses programmes en direction de Benghazi la semaine dernière. Financée par le gouvernement des Etats-Unis, Radio Sawa propose une tranche quotidienne de six heures d'information agrémentées de musique populaire arabe et occidentale. Selon un responsable de la station, "Radio Sawa est un acteur médiatique précieux au moment où la Libye traverse une période agitée. Grâce à Radio Sawa, les habitants de Benghazi disposent désormais d'une couverture journalistique exceptionnelle des troubles qui agitent le pays et peuvent accéder aux analyses d'experts originaires de la Libye, de la région et des Etats-Unis".  

Radio Sawa est une station créée en 2002 qui diffuse ses programmes en langues arabe, anglaise et espagnole. Sa zone de couverture s'étend du Maroc aux Emirats Arabes Unis en passant par le Liban, l'Egypte, l'Irak... La station est contrôlée par le Broadcastings Board of Governors, une agence gouvernementale qui supervise les radios d'influence états-uniennes à vocation internationale telles que Voice of America, Radio Free Europe/Radio Liberty ou Radio/TV Marti.

 

Sources :

 

Sur le même thème :


Commentaires

Poster un commentaire