" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

13 juin 2011

Les femmes de ménage et le métissage comme armes du renseignement nord-coréen

cor_eDe tout temps, les histoires de femmes de ménage travaillant au profit des services de renseignement ont alimenté la littérature et la rumeur. L'affaire DSK est là pour le rappeler... En Corée du Nord, l'utilisation de domestiques formés à l'espionnage est devenu un sport national. Le gouvernement aurait formé 3 000 jeunes et jolies femmes afin de collecter des informations sur le voisin et ennemi sud-coréen.

A en croire Jang-Jin-seong, un poète qui a fui la Corée du Nord, ces ravissantes espionnes "ont été entraînées dès l'âge de 16 ans aux activités dirigées contre la Corée du Sud. Elles ont ensuite été placées à des postes clés au sein du parti, du gouvernement  et des départements dédiés aux activités anti-coréennes du Sud".

Ce témoignage, recueilli par le quotidien Korea Times, va encore plus loin. Le régime nord-coréen aurait mis en place dans les années 1970 un système de mariages mixtes entre nord-coréens et étrangers afin d'obtenir des enfants métis. Des mères porteuses ou "ssibaji" ont ainsi mis au monde des enfants dont les traits physiques sont éloignés du type coréen. Formés aux opérations de renseignement, ces individus, devenus adultes, auraient été envoyés dans leur pays d'origine pour s'y livrer à l'espionnage. Selon le Korea Times, la Corée du Nord aurait ainsi "séduit des étrangers tels que des noirs, des blancs, des Arabes et des Asiatiques du Sud-Est".

 

Source :

 

Sur le même thème :

 

Posté par altiplano à 15:33 - Défense-Renseignement - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire