" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

29 avril 2011

L'Arménie révise sa stratégie d'influence face à "la propagande de la Turquie"

arm_nieLes rapports entre l'Arménie et la Turquie sont traditionnellement tendus et les deux pays n'entretiennent pas, à ce jour, de relations diplomatiques. Erevan et Ankara se livrent d'ailleurs à une intense lutte d'influence dans le monde entier à propos de la responsabilité de la Turquie dans le génocide des Arméniens en 1915. Objectif pour l'Arménie : convaincre le plus grand nombre de pays et d'organisations internationales de la culpabilité turque ; à l'inverse, la Turquie souhaite réduire la reconnaissance de sa responsabilité par la communauté internationale.

En Arménie, le vice-doyen de la Faculté des études orientales de l'Université d'Erevan, Ruben Melkonian, souhaite que la communication de l'Arménie passe à la vitesse supérieure : "je pense que notre façon de combattre la propagande anti-arménienne de la Turquie est dépassée. La politique turque s'adapte en permanence et cela crée une situation inédite à laquelle nous devons apporter une réponse appropriée".

Selon l'agence arménienne Arka, Ruben Melkonian fait allusion aux manoeuvres d'Ankara qui feindrait de reconnaître sa responsabilité sans jamais passer à l'acte. Face à cette "simulation", Ruben Melkonian estime que "le lobby arménien de la diaspora saura trouver des contre-mesures".

Le premier pays à reconnaître le génocide arménien fut l'Uruguay en 1965. Depuis, une dizaine de pays et institutions ont fait de même dont la Russie, la France, l'Italie, l'Allemagne, le Vatican, et l'Union européenne.

 

Source :

 

Sur le même thème : 

Posté par altiplano à 12:32 - Stratégies d'influence - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire