" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

30 décembre 2010

LA DGSE recrute des patriotes prêts à servir "dans des conditions extrêmes"

dgse1La DGSE devrait être l'un des rares services de l'Etat à ne pas souffrir des restrictions budgétaires  prévues en 2011. Son budget devrait même être revu à la hausse selon lune dépêche d'Associated Press publiée par le quotidien USA Today qui souligne que la Direction Générale de la Sécurité Extérieure s'apprête à recruter 500 personnes lors des cinq prochaines années : "le nouveau site web de l'agence précise que la DGSE recherche des experts en informatique et en télécommunication, des mathématiciens spécialisés en cryptologie, ainsi que des linguistes, des comptables, des agents de surveillance et des magasiniers". De fait, la page "recrutement" de la DGSE est particulièrement bien fournie en profils diversifiés : documentalistes, infographes, analystes-exploitants dans les domaines de la géopolitique, des circuits financiers ou des ressources énergétiques...
Associated Press a recueilli le témoignage du porte-parole de la DGSE, Nicolas Wuest-Famose, qui précise que les profils recherchés "ne concernent pas des James Bond mais des jeunes hommes et jeunes femmes prêts à servir leur pays parfois dans des conditions extrêmes. Le rôle des services est l'action secrète. Sa mission n'est pas d'être sur le devant de la scène".
A l'image de ce que semble penser la communauté états-unienne du renseignement, Associated Press rappelle que "grâce au renforcement de son arsenal juridique anti-terroriste, la France n'a plus été frappée par des actions terroristes majeures ces dix dernières années, contrairement aux Etats-unis, à la Grande-Bretagne et à l'Espagne".

Source :


Sur le même thème :
 

Posté par altiplano à 23:04 - Défense-Renseignement - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Le bon esprit du 1er janvier

    Aviez-vous remarqué que sur le logo de la D.G.S.E., l'hexagone français était devenu un pentagone ?

    Cette forme de pentagone, ça ne vous rappelle rien ? Vous qui vous vous intéressez au "pouvoir doux", ne serait-ce pas là une de ses expressions ?

    Vous avez récemment publié, le 18 décembre, un article sur les carpettes anglaises, de Martine Aubry à Sarko l'américain en passant par le général Charpentier...

    Or le statut de carpette anglaise correspond souvent, pour ne pas écrire systématiquement, à celui d'atlantiste. Ces carpetttes sont des personnes qui dénient leur identité française.

    Ne pourrait-on pas faire concourir à la prochaine élection des carpettes anglaises, la direction de la D.G.S.E. qui a donné son accord pour officialier ce logo ?

    Posté par M.G., 01 janvier 2011 à 13:02
  • Desolé pour les fautes,le style mais mon cerveau et mon clavier buggent ensemble.

    Je pense que nos services sont trop fermés et qu'ils pourraient le rester encore bien longtemps. Le probleme est que cette fermeture à sa population ne fait pas qu'engendrer des fantasmes qui somme toute sont l'apanage des choses de l'ombre (abbé M.L), En plus elle peut créer une forme de crainte et de paranoïa qui contribuent au climat deja anxiogene ambiant. Je lisais qu'un sondage revelait que l'image de nos services aupres de la population etait bonne. C'est tout à fait possible mais je m'interroge un peu tout de meme.
    Je vois trois axe de developpement er de promotion de l'image de la dgse

    - Une ouverture à toutes les voies de l'enseignement superieur. Le fait de privilegier une fois de plus et comme tous, nos grandes ecoles est un facteur supplementaire d'eloignement avec l'ensemble des couches de notre societe et d'inegalités.En outre, les voies professionnelles (bac pro; Dut;;bts) sont un reel vivier d'intelligence et de maitrise pratique des connaissances visees justement par les besoin des services. Des Bts et bac pro en genie electronique par exemple forment regulierement des elements tout à fait exceptionnels. Mais ces etudiants ne feront pas la demarche soit en raison d'un manque d'information, de l'absence de rencontre d'interlocuteur assumé ainsi que de l'image ellitiste renvoyée par la dgse et peut être malgre elle, alors qu'elle fait partie de notre armee et que les valeurs que cette derniere vehicule sont au contraire tres bien percue par ces jeunes. Il faut ajouter que le renseignement est parfois synonyme de délation dans leur culture aparentee ou proche souvent de celle des quartiers populaires.
    -
    -Enfin, si la dgse veut etre au niveau de certains homologues, elle va devoir faire le plus dur et le plus douloureux: revoir entierement son approche psychologique et humaine des postulants. Que dis je: allez à la rencontre de l'autre, etablir et prolonger le dialogue, ouvrir la voie puis faire et laisser faire le choix. Ainsi, ne pas donner de reponse à un candidat est d'abord contradictoire avec toute politique et procedé standard de recrutement; sans compter que cela peut alimenter des sentiments de frustration voire meme de crainte qui peuvent etre normaux vu le caractere special des activites de sureté. Ils doivent ainsi reanimer cette evidence: "ils ne peuvent penser comme vous car ils ne sont d'abord ni vous, ni avec vous.C'est pour quoi ils ont peur"
    -
    En conclusion: la dgse doit precisement fonder son ouverture sur les valeurs de tolerance de notre armee dont elle fait partie sans crainde d'etre percee à jour.Par exemple, Il y a toujours eu des forces d'elites dans notre armee et le fait d' y avoir fait carriere meme en tant que cuisinier, preparateur, mecanicien n'a jamais mis en peril nos actions.
    Nous devons aussi pouvoir y faire rentrer des personnes aux parcours reellement atypiques et exceptionnels que l'Etat a lui meme contribuer à produire...
    Bref, la dgse doit elle meme et avec son intelligence notoire, construire occuper voire meme defendre son propre terrain de communication exterieure...
    Le changement ce pourrait alors etre maintenant qui sait.

    Posté par ChapiChapo, 27 mai 2012 à 15:43

Poster un commentaire