" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

20 octobre 2010

L'UMP au chevet de la diplomatie d'influence de la France

diplo_influence_FranceLa presse française s'est fait l'écho de la dégradation de l'image de la France dans le monde après les polémiques de l'été sur l'expulsion des Roms et le vote de la loi relative sur le port de la burqa. Réelle au sein des sphères médiatiques internationales, cette dégradation n'est peut-être pas aussi avérée au niveau des peuples. Il n'en reste pas moins que le soft power de la France commence à intéresser le personnel politique national comme en témoigne un récent rapport de l'UMP consacré au "développement de l'influence de la France sur la scène internationale".
Rédigé par Frank Melloul, chargé de mission au sein de l'UMP, ce document prend acte de l'importance que la diplomatie française doit accorder à sa communication sur le court comme sur le long terme : "la première dimension concerne les communications quotidiennes qui permettent d'expliquer le contexte des décisions en matière de politique intérieure et de politique étrangère (...) S'il y a un vide d'information à la suite d'un événement, d'autres se chargeront de le remplir". Il constate également que l'infoguerre se joue à fleurets mouchetés depuis de longues années : "la France doit donc définir des messages clairs et d'empathie pour faire entendre sa voix dans cette guerre médiatique. Ces messages doivent s'imprégner de la spécificité française (...) Dans ce contexte il est primordial de gagner les populations".
Parmi les dix recommandations qui figurent en conclusion de ce rapport, Frank Melloul préconise la nomination d'un Représentant Spécial pour la Diplomatie publique agissant sous couvert du Quai d'Orsay et une volonté forte d'agir "dans le long terme et ne pas viser uniquement des coups à court terme".
Selon une dépêche d'Associated Press, ce rapport a été remis à Nicolas Sarkozy la semaine dernière.

Source :


Sur le même thème :


Commentaires

Poster un commentaire