" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

06 septembre 2010

Jazz et funk au service du soft power américain en Russie

mike_clarkLa notoriété du batteur Mike Clark n'a jamais atteint celle d'un Steve Gadd (qui jouera ce vendredi à Paris...) ou d'un Dave Weckl. Sa discographie n'en est pas moins riche et affiche un sacré tableau de chasse : Herbie Hancock,  Chet Baker, Al Jarreau, Wayne Shorter, Pharoah Sanders...
Ce n'est donc pas un hasard si Mike Clark a été choisi par la diplomatie américaine pour mener une opération de diplomatie publique en Russie prévue pour le mois d'octobre prochain. Selon le site Music Industry News Network, "cette tournée, soutenue par le Département d'Etat, est organisée autour du trio de Mike Clark accompagné de Rob Dixon (saxophone ténor) et Jerry Z (orgue). Cet évènement de diplomatie culturelle permettra de présenter le très réputé album 'Carnival of Soul' 
au public russe". Nul doute que le jeu syncopé de Mike Clark ravira les amateurs du genre en Russie...
Cette opération s'inscrit dans une longue tradition de diplomatie culturelle américaine axée sur l'exportation de la musique populaire noire (jazz, funk, negro spiritual...) dans le monde. En 1956, le trompettiste Dizzy Gillespie avait accompli une tournée mondiale initiée par le Département d'Etat alors que les Etats-Unis et l'URSS s'affrontaient sur le terrain de la guerre culturelle. A titre posthume, il sera célébré par Condoleeza Rice, alors Secrétaire d'Etat, pour avoir promu "la liberté de penser, d'innover et de s'exprimer de sa propre voix".

Source :


Sur le même thème :
 

Posté par altiplano à 16:43 - Stratégies d'influence - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire