" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

19 septembre 2009

Farewell, 4 000 documents fournis à la DST, 1 balle dans la tête

120x160_farewell_defLe journaliste Thierry Wolton fut le premier, en 1987, à révéler l'existence de l'affaire Farewell. Dans un livre consacré au KGB en France, il  dévoilait les détails d'un dossier ultra-secret remis à François Mitterrand dès le mois de juin 1981 : Farewell, nom de code du Colonel du KGB Vladimir Ippolitovitch Vetrov, était une taupe qui procura plus de 4000 documents à la DST. Selon Vincent Nouzille, un autre journaliste spécialisé dans les affaires de renseignement, "l'affaire Farewell est l'affaire d'espionnage la plus extraordinaire du 20ème siècle".
En l'espace de quelques mois, Farewell permit aux Français et aux Occidentaux de prendre conscience de l'ampleur et de l'organisation des réseaux d'espionnage déployés en Europe et en Amérique du Nord. L'exploitation de la masse d'informations fournies par Farewell dépassa souvent les capacités de traitement des services français qui durent redoubler d'activité pour traduire et analyser les documents du KGB.
François Mitterrand, dont l'élection avait fortement déplu aux Etats-Unis, sut habilement profiter du dossier Farewell pour être considéré comme un allié sûr par Washington. Paris communiqua de nombreux documents aux services états-uniens qui prirent une décision audacieuse : laisser filer des informations vers l'URSS afin d'intoxiquer le KGB avec des programmes informatiques piégés. A la suite de cette manoeuvre d'intoxication, on assistera à l'explosion inexpliquée de gazoducs soviétiques...
Farewell/Vetrov sera arrêté à la faveur d'un crime de droit commun avant d'être convaincu d'espionnage. Il sera exécuté d'une balle dans la tête en 1982.
Le 23 septembre, un film réalisé par Christian Caroin proposera une adaptation de l'affaire Farewell avec Guillaume Canet et Emir Kusturica. Le très beau site dédié à ce film prometteur propose plusieurs extrait sainsi qu'une chronologie des évènements.
Enfin, on lira une analyse fouillée de l'affaire Farewell par un ancien membre des services de renseignement français ("le Colonel PF") apparemment bien informé qui estime qu'il s'agit d'une affaire "plus simple qu'on ne le pense..."

Sources :


Sur le même thème :

Posté par altiplano à 23:22 - Défense-Renseignement - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

  • Nomdu journaliste

    Il semble que le prénom du journaliste soit Thierry Wolton et non Dominique. La date de parution de son ouvrage est aout 1986 et non 1987.

    Cordialement,

    Posté par TeZ, 20 septembre 2009 à 01:19
  • Si le seul commentaire, c'est pour te reprendre
    sur tes infos ☻
    J'aime bien ce blog et les sujets qui y sont traités
    peu m'importe si une erreur s'est glissée dans une date ☺

    Posté par banou, 22 septembre 2009 à 22:05
  • Nom du journaliste

    Je pensais que mon commentaire serait supprimé une fois la correction faite, je ne voulais pas faire le professeur. J'en serait incapable d'ailleurs, je connait à peine cette affaire. Votre article m'a donné envie de creuser un peu et c'est là que j'ai vu qu'il y avait une erreur d'inattention.

    Effectivement c'est un excellent blog, j'espère qu'il va continuer !

    Cordialement,

    Posté par TeZ, 03 octobre 2009 à 03:00

Poster un commentaire