" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

05 février 2006

Identifier la désinformation...

state_departmentSelon le dictionnaire Le Robert, la désinformation désigne "l'utilisation des techniques de l'information, notamment de l'information de masse, pour induire en erreur, cacher ou travestir les faits." Un célèbre lexique de géopolitique publié par les éditions Dalloz complète la définition : "Elle consiste à présenter des faits, des nouvelles, des analyses, des appels, par l'intermédiaire des différents mass média, visant à effectuer une pression sur l'émotivité, l'esprit, et, en dernière analyse, sur les comportements d'une population, au bénéfice du groupe qui les diffuse, en temps de paix comme en temps de guerre (...) Elle consiste à mener des actions insidieuses sur les esprits, tendant à accréditer certaines opinions, à démoraliser, à dérouter l'adversaire et à répandre de faux renseignements pour le tromper." La propagande, la rumeur, le mensonge mais aussi l'information participent, à des degrés divers, de la désinformation.
Confrontés à une sérieuse dégradation de leur image dans une bonne partie du monde, les Etats-Unis s'emploient à l'améliorer en lançant, dans le monde musulman en particulier, des journaux, revues, radios, sites internet et chaînes de télévision afin de présenter sous un jour favorable leur nation, leurs valeurs et leur politique. Il n'en font pas moins l'objet de vives attaques parfois basées sur des légendes. Aussi, le Département d'Etat (l'équivalent de ministère des Affaires étrangères) vient-il de lancer un programme destiné à reconnaître la désinformation (Identifying misinformation).
Hébergé sur le site d'information du Département d'Etat, ce programme passe en revue les "théories de la conspiration" parmi lesquelles figurent la "théorie française" (celle de Thierry Meyssan...) selon laquelle aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone, les allégations selon lesquelles les Etats-Unis ont provoqué le tsunami du 26 décembre 2004 à la suite d'essais nucléaires réalisés dans la région, la rumeur selon laquelle Al Quaïda serait une création états-unienne...
Une rubrique est consacrée aux cas de désinformation les plus récents : un "nouveau Coran américain" serait imposé aux musulmans, l'installation de nouvelles bases militaires états-uniennes au Paraguay...
Le cas des "légendes urbaines" est également abordé à travers "l'accusation épouvantable et totalement fausse selon laquelle des Américains, mais aussi des Européens, des Canadiens et des Israéliens, adopteraient des enfants kidnappés en Amérique latine et ailleurs, les tueraient ou les mutileraient afin d'utiliser leurs organes pour procéder à des greffes."
Reconnaître la désinformation n'est pas seulement un programme à but défensif. Il vise également à désigner la "désinformation délibérée" émanant des traditionnels ennemis de Washington : la désinformation selon Saddam Hussein, celle de la Corée du Nord, les "mesures actives" de l'Union soviétique entre 1988 et 1991...

Billet précédent consacré au même sujet :

Posté par altiplano à 23:22 - Etats-Unis - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire