" />

Casus Belli

Géopolitique - Politique - Société

20 juillet 2005

Danone... et la destabilisation de 2001

danoneLes rumeurs d'OPA sur Danone nous donnent l'occasion de revenir sur la mésaventure qu'a connue le groupe agro-alimentaire français en 2001. Alors que Danone annonçait son intention de procéder au licenciement de
3 000 personnes, une intense campagne "citoyenne" se mit en branle afin d'empêcher ce plan social. La presse suivit attentivement l'affaire cependant qu'un site internet (jeboycottedanone.com) entendait devenir le pôle de résistance des P'tits Lu (les ouvriers) face à la direction de Danone.
Loïc Lucas, fondateur et consultant du cabinet en intelligence économique Inteco-Consulting, faisait remarquer lors d'une conférence prononcée au  Salon Informatique numérique du mois de juin dernier, que cette opération relevait typiquement de l'entreprise de destabilisation menée à travers un combat social susceptible d'entraîner
avec lui l'opinion publique.
Au terme
de son enquête, Loïc Lucas, par ailleurs ancien Lieutenant-Colonel de la Direction du Renseignement Militaire, faisait apparaître que de puissants intérêts étaient dissimulés derrière cette campagne. Car si ATTAC, L'Humanité et le Réseau Voltaire sont à leur place dans ce combat, il est plus surprenant d'y trouver la famille Agnelli, la banque Lazard, ou Unilever...
Selon lui, cette crise rencontrée par Danone fut le produit d'une hostilité menée par une improbable alliance de concurrents qui dégrada sérieusement l'image de marque du groupe français. C'était d'ailleurs l'objectif recherché. Et d'ajouter que la meilleure parade est préventive plutôt que curative. Elle consiste à élaborer, en amont, des scénarii de crise et des plans de réaction et de communication.

    


Commentaires

    Il y a des gens qui me font rire

    Il y a des gens qui me font rire.
    Prenez l'OPA supposée sur Danone. Certains chantres français du néolibéralisme à tout crin encore prêts hier à pourfendre les défenseurs des acquis sociaux sont les premiers aujourd'hui à se lamenter sur ce qui n'est/ne serait pourtant qu'une application pure et simple des mécanismes du capitalisme libéral.
    Moi, je dis qu'il y en a qui ne sont pas à une contradiction prêt.

    Posté par gonogo, 21 juillet 2005 à 17:56

Poster un commentaire